Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le traitement sans savoir à qui le demander.

Pour toute personne qui a investi un jour dans des techniques anti-cellulite (régime alimentaire, exercices, massages, crèmes), la promesse d’une solution efficace est presque trop belle pour être vraie. Seul traitement de longue durée approuvé par Santé Canada pour réduire rapidement et efficacement la cellulite en s’attaquant à sa principale cause structurelle, CellfinaMD s’annonce très prometteur.  Mais comme pour n’importe quelle intervention, il est important de bien s’informer avant de prendre une décision. Nous nous sommes entretenus avec la Dre Julie Khanna, chirurgienne-plasticienne et directrice de l’Institute of Cosmetic and Laser Surgery à Oakville pour lui parler de Cellfina. Nous lui avons posé des questions et fait part de nos préoccupations.

Le traitement par Cellfina est-il plus efficace sur certains types de cellulite?

Il existe plusieurs types de cellulite : les amas graisseux, la peau ramollie, les vergetures ou les capitons (« peau d’orange ») qui plissent la peau. Ces derniers apparaissent le plus souvent sur les fesses et les cuisses. Ce type de cellulite, que l’on remarque clairement à travers les pantalons de yoga blancs, est celui qui répond le mieux au traitement Cellfina.

En quoi consiste l’intervention Cellfina? Est-elle compliquée?

Comme toute intervention, Cellfina présente des avantages et des inconvénients, mais elle est relativement simple et sécuritaire. Après l’injection d’un anesthésique local, on insère des microlames sous la peau pour libérer les bandes fibreuses qui créent des capitons. L’intervention est bénigne. Pendant son déroulement, les patientes peuvent même bavarder ou écouter de la musique en prenant des autoportraits avec leur téléphone. Une fois l’anesthésie établie, l’intervention est très confortable.

Qui pratique ce genre d’opération dans votre cabinet?

L’anesthésie est réalisée par moi-même ou par le personnel infirmier. Quant à l’intervention proprement dite, c’est moi qui la pratique car elle est assez délicate et exige un certain doigté. En effet, il faut faire attention de ne pas libérer un trop grand nombre de bandes dans la même zone à traiter. Pour des résultats optimaux et des patientes satisfaites à long terme, il est important de saisir ce genre de nuances.

Y-a-t-il des contre-indications au traitement Cellfina?

Une vraie contre-indication serait une personne présentant le « mauvais » type de cellulite, tel que décrit ci-dessus, ou une personne souffrant d’un trouble de la coagulation. Si vous n’avez pas la phobie des aiguilles ou si on vous a déjà enlevé un grain de beauté, vous n’avez rien à craindre du traitement Cellfina. 

Cellfina - Ask your doctor if looking amazing is right for you.

Et si j’ai facilement des ecchymoses?

Si vous avez facilement des ecchymoses, on ne peut rien y faire. Le dispositif d’aspiration de Cellfina permet la libération ciblée et contrôlée des bandes fibreuses, mais il laisse des marques qui ressemblent à de gros suçons pendant une ou deux semaines. Heureusement, il existe des astuces pour atténuer et soulager les ecchymoses, par exemple, porter un vêtement de compression après l’intervention ou masser la région affectée avec du gel d’arnica. Dans notre cabinet, nous utilisons le laser après l’intervention pour diminuer la coloration de la peau et accélérer la guérison. Mais dans la plupart des cas, le recours au laser est inutile.

Combien de temps les patientes doivent-elles prévoir pour s’absenter du travail et y a-t-il des questions ou des considérations particulières à prendre en compte?

Toutes les patientes doivent s’attendre à ce que les zones traitées émettent du liquide pendant environ 24 à 48 heures après l’intervention. C’est une combinaison du gel utilisé et du liquide normal associé au gonflement, ce qui est une bonne chose. Cela signifie que la guérison se passe bien et que le corps se répare tout seul. Nous fournissons à nos patients des coussinets spéciaux à porter sous leur vêtement de compression pour absorber le liquide. À la maison, vous pouvez vous déplacer, mais sans soulever de charges lourdes ou faire de l’exercice pendant les premiers jours. Vous pouvez vous doucher le lendemain de l’intervention et la plupart des patientes reprennent le travail dans les 48 heures.

Les patientes peuvent-elles faire autre chose pour se préparer à l’intervention et guérir le mieux et le plus vite possible?

Avant l’intervention, nous vous recommandons de consulter votre médecin pour savoir quelles vitamines et quels aliments il vaut mieux arrêter de consommer. Advil et l’aspirine peuvent provoquer des ecchymoses après une intervention, tout comme le thé vert, l’ail, le gingembre, le ginseng, le ginkgo et la vitamine E.

Si la patiente se prépare pour un événement particulier, comme un mariage ou des vacances dans les Caraïbes, combien de temps devrait-elle prévoir entre le moment de l’intervention Cellfina et l’événement proprement dit?

Nous recommandons d’attendre au minimum 6 semaines. Chez 85 à 90 % de nos patientes, les ecchymoses et le gonflement disparaissent au bout de deux semaines.

Quelles sont les questions que chaque patiente devrait poser avant un traitement Cellfina?

Les questions importantes sont : Qui pratique l’intervention? Quelle est l’expérience du praticien pour ce genre d’intervention?  Quels sont les complications ou les problèmes potentiels dont je devrais être au courant? En quoi consiste le suivi après l’intervention? Qui puis-je appeler après l’intervention si j’ai des questions ou des préoccupations?  La façon dont la clinique vous traite et communique avec vous est un élément essentiel d’une bonne expérience, et vous devriez avoir confiance en ces aspects dès le début.

Autres lectures